Démolition de la Maison Blanche...

La preuve de la nécessité d’un règlement communal d’urbanisme

Publié le jeudi 27 septembre 2012

Comme de nombreux Profondevillois, Ecolo a assisté avec stupeur et tristesse à la démolition d’un immeuble du XVIIIe siècle, cher au patrimoine architectural de la commune, ainsi qu’à l’abattage de quelques-uns des arbres remarquables qui l’entouraient.

L’octroi d’un permis de démolition d’un bâtiment repris à l’inventaire du patrimoine monumental de Wallonie reflète l’absence de volontarisme de la majorité en place vis-à-vis de la protection des bords de Meuse.

Ecolo rappelle la nécessité et l’urgence d’adopter, dans la foulée du schéma de structure, un projet de règlement communal d’urbanisme protégeant notamment notre patrimoine des bords de Meuse. La Ville de Namur s’est en effet dotée d’une telle réglementation sous l’impulsion d’Ecolo ; si la commune de Profondeville ne fait pas très rapidement de même, les promoteurs privés se jetteront sur nos rives de Meuse pour construire les immeubles à appartement démesurés qu’ils ne peuvent plus construire à Namur.

Emily Hoyos, Tête de liste Ecolo,

Didier Cadelli, Conseiller communal Ecolo