Parc à containers de Bois-de-Villers : l’heure des choix

Ceux qui espéraient voir un parc à containers sortir de terre rue Binamé Bajart avant les prochaines élections communales seront déçus : la Région wallonne vient de constater une erreur dans la procédure d’octroi du permis, le BEP - ndlr l’intercommunale chargée de la gestion des déchets – a dû retirer son projet. Pour la nième fois, retour à la case départ.

Publié le mercredi 1er août 2012

Petit retour en arrière : cela fait 15 ans que les communes de Profondeville, de Floreffe et de Namur travaillent avec le BEP pour identifier le lieu qui pourrait accueillir l’ultime parc à containers de la Province de Namur. Il y aurait en effet dans le sud-namurois un chaînon manquant à combler coûte que coûte. « Il y aurait », car en 15 ans, les habitants des communes concernées ont pris l’habitude de se rendre dans les parcs avoisinants et des alternatives ont également vu le jour. Pensons notamment au partenariat récemment conclu avec la Ressourcerie namuroise.

Et si la décision de la Région wallonne était l’occasion de jeter, une fois pour toute, ce dossier aux oubliettes ?

Nous ne le dirons jamais assez : en optant pour un parc à containers dans une zone agricole, enclavée entre deux zones d’habitat en pleine expansion, qui plus est sur un site karstique, les autorités communales ont choisi la pire des solutions.

La Région wallonne leur offre la chance de revenir sur cette décision. Une fois encore, les conseillers communaux Ecolo engagent la majorité communale à choisir un autre site – notre commune compte de nombreuses friches à réaffecter – ou à recycler les moyens prévus pour cet investissement au bénéfice d’autres besoins plus criants. Un peu de lucidité, que diable !

Florence Lechat, Conseillère communale Ecolo